3 bonnes raisons de renoncer à sa flamme jumelle

21 Mai 2022 | Flammes Jumelles

Le renoncement est un sujet passionnant, en particulier dans ce lien parfois énigmatique et complexe qu’est la relation flamme jumelle. En quoi consiste le renoncement ? Quand, pourquoi et comment renoncer à sa flamme jumelle ?

~

SOMMAIRE

1 – Renoncer à sa flamme jumelle, ça veut dire quoi ?
2 – Pourquoi renoncer à sa flamme jumelle ?
3 – Quand renoncer à sa flamme jumelle ?
4 – Comment renoncer à sa flamme jumelle ?

~

1 – Renoncer à sa flamme jumelle, ça veut dire quoi ?

C’est intéressant comme le CNRTL parle du renoncement dans sa toute première définition : « Fait d’accepter que quelque chose ne se fasse pas. »

Mais qu’est-ce que l’acceptation ? Déjà, l’acceptation n’est pas la résignation. Pour rappel, Matthieu Ricard nous fournit une très juste explication de ce que signifie l’acceptation : « C’est un mot qui a été mal traduit, car le mot tibétain a deux syllabes : la première signifiant « détermination », tandis que la suivante signifie « se sortir de ».

Donc il ne s’agit pas d’abandonner toutes sortes de belles choses. Mais de « détermination à renoncer aux causes de ses souffrances afin de s’en libérer. » C’est amusant parce qu’en parlant ainsi d’acceptation, Matthieu Ricard emploie le verbe « renoncer ». Les deux seraient-ils intimement liés ?

Le renoncement, dans un parcours flammes jumelles, c’est donc accepter que la réunion ne se fasse pas. Renoncer au projet de vivre en couple avec sa flamme jumelle, car c’est bien souvent sur cela que l’on tend à faire une fixette. Dans le but de vivre avec soi et pour soi, car comme le souligne si bien David Sabat : « Il n’y a rien à faire pour être avec l’autre, il y a tout à faire pour être avec soi. ».

 

2 – Pourquoi renoncer à sa flamme jumelle ?

Si l’acceptation est la détermination à se libérer des causes de ses souffrances, alors il nous faut les définir. Au-delà de l’obsession de la concrétisation d’un couple, dans mon expérience personnelle, les souffrances dans ce parcours flammes jumelles émanent bien souvent du fait, entre autres, qu’on s’oublie soi-même. Qu’on se berce d’illusions dans un tas de projections avec sa flamme jumelle, alors qu’elle choisit de prendre un chemin complètement différent du nôtre. Et c’est un peu là le but aussi des flammes jumelles : se perdre pour mieux se retrouver.

C’est tout particulièrement vrai, je crois, pour le profil du Chaser (le dépendant), qui est beaucoup dans l’attente et les demandes vis-à-vis de son Runner (le contre-dépendant). J’ai passé plus d’un an à courir après ma flamme jumelle, avant de me défaire de la dépendance affective. Et de comprendre que cela engendrait sa fuite plus qu’autre chose.

Il s’est écoulé un peu plus de deux ans lorsque j’ai décidé de renoncer à ma flamme jumelle. Car au-delà du fait que je souffrais de l’espoir que je laissais perdurer, quand bien même je ne lui courrais plus après depuis longtemps, j’ai réalisé à ce stade qu’elle s’était elle-même beaucoup désinvesti du lien. Plus le temps passait et plus elle était distante, et détachée.

Une relation tierce peut également motiver ce choix. Pour ma part, elle s’était engagée il y a quelques mois plus tôt dans une nouvelle relation, après avoir délaissé un projet d’entreprise que nous avions en commun. Or je voyais passer toutes ses stories, ses posts facebook… avec cette tierce personne. Et confronter cela à ses sentiments et à ses espoirs constitue indéniablement une source de souffrance.

Renoncer au lien flamme jumelle, c’est donc choisir de renoncer aux souffrances qu’elle engendre. Parce qu’en soi, qu’on ne se méprenne pas, on ne renonce pas à sa flamme jumelle, mais à la relation en soi. La nuance est importante.

 

3 – Quand renoncer à sa flamme jumelle ?

Sans trop savoir me l’expliquer, je me sentais extrêmement mal. Puis alors m’est venu la question : « Est-ce qu’il est temps pour moi de renoncer à ma flamme jumelle ? ».

Je ne me suis pas précipité dans aucune décision. J’ai préféré laisser cette question murir pendant quelques semaines, parce que je ne parvenais pas encore à cerner l’origine de cette interrogation. S’agit-il d’une réaction égotique ? C’est-à-dire d’une volonté de mon égo de se venger de ma flamme en lui laissant un message du genre : “tiens, t’es partie avec un autre, alors je t’abandonne à mon tour espère de salle **** !” Aller, ne me fais pas croire que tu es choqué, je suis sûr que toi aussi, tu as déjà traité ta flamme jumelle de tous les jurons possibles et imaginables 🤣 (mais uniquement en pensée, bien sûr). Ou bien… s’agit-il d’un signe de mon âme ?

J’ai grandi en l’espace de deux ans. Un Chaser (dépendant) qui fait bien son taff devient un homme nouveau ou une femme nouvelle au fil des mois et des années.

Puis un jour la réponse m’est venue comme une évidence. C’est mon âme qui m’implorait de me détacher de cette relation pour enfin emprunter mon propre chemin. Pourquoi maintenant ? D’un part parce que j’avais changé. D’autre part parce que je n’évoluais plus.

En effet, avec le recul, je comprends que ce détachement m’était indispensable pour continuer d’avancer dans mon cheminement. Parce qu’en étant ainsi focalisé sur ma flamme jumelle, inconsciemment, je détournais mon attention de mes blessures. À partir du moment où nous avons cessé d’être en contact, mon évolution a violemment repris son cours. Car, indéniablement, la solitude m’a entrainé jusqu’aux entrailles de mon âme. De toute ma vie, je ne m’étais jamais aventuré aussi loin dans les abîmes de mes failles. Je pensais avoir vécu le pire… Je me suis découvert des douleurs engourdies dans l’ombre de mes blessures, que je n’aurais jamais soupçonnées. Et j’en suis reconnaissant. Car tel que Carl Jung le souligne : « Ce n’est pas en regardant la lumière qu’on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité. »

Ensuite j’ajouterais que j’avais changé car, dorénavant, au lieu de chercher à épouser les besoins de ma flamme jumelle, je faisais de MES besoins une priorité. Et l’un de mes besoins fondamentaux, en termes de relation amoureuse, est de vivre une relation dans la matière, et non une relation à longue distance. C’est fou parce que, dès le départ, le message m’avait été délivré. Dans un tirage de carte réalisé à l’initiative de ma flamme jumelle elle-même, au tout début de notre relation, elle m’avait relayé le message suivant : « Pour trouver ton équilibre amoureux, tu dois abandonner… l’amour à distance. »

Par ailleurs, j’en étais venu à reconsidérer ma propre valeur et à juger que je méritais amplement une femme qui me choisirait, vraiment, et qui serait impatiente de me découvrir. Je n’étais donc plus en accord avec cette relation et j’avais compris tout ce que j’avais à comprendre pour poursuivre seul la guérison de mes blessures.

Par amour et par respect pour moi, il était donc temps de renoncer à ma relation avec ma flamme jumelle 🙂

Le choix n’a pas été simple… mais je ne regrette rien. C’est l’une des meilleures décisions de ma vie !

 

4 – Comment renoncer à sa flamme jumelle ?

Avec Amour. Toujours. Car il n’est pas question de cracher à la gueule de sa flamme jumelle. Le Runner (contre-dépendant) ne souffre pas moins que son Chaser (dépendant). Il mérite tout notre amour.

Si l’on ne peut pas renoncer à son lien sans colère ou rancune, alors je pense que dans ce cas, le renoncement est motivé par une réaction égotique. Ce qui signifie qu’il peut être nécessaire d’opérer un travail sur soi. De développer son intelligence émotionnelle, de prendre du recul sur soi, de stimuler son empathie etc.

Bien sûr, le renoncement peut-être temporaire. Il n’est pas nécessairement question d’un renoncement à vie. Peut-être que je la recontacterai un jour, ou qu’elle reviendra vers moi ? Ou peut-être bien que nos chemins se croiseront, une nouvelle fois, au moment où on s’y attendra le moins ? Je ne sais pas. Mais c’est sans importance. La question du temps de ne se pose pas quand la requête provient de l’âme.

À propos de moi

Je suis Nicolas, un introverti hypersensible en perpétuelle quête de soi et de son bonheur.

Passionné par le développement personnel, je partage ici les enseignements que la vie me délivre au cours de mes aventures 🌄

Article populaire

Mes lectures

« Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même » - Lise bourbeau

« La Maîtrise de l'Amour » - Don Miguel Ruiz

« Voyage aux pays de l'amour » - Jacques Salomé

« Petit guide de l'amour heureux » - Stéphanie Hahusseau

« Les quatre accords toltèques » - Don Miguel Ruiz

Suggestion d'Auteur

David SABAT

Medium, auteur, conférencier et enseignant spirituel, David s'exprime sur les Flammes Jumelles avec autant de justesse que de créativité et de pédagogie.

Sa chaîne youtube est très riche d'enseignements pour toutes les âmes égarées dans ce parcours.

5 Commentaires

  1. Ndali

    Je suis partie car trop souffrant et c’est bien la dernière chose que je voulais.
    C’est ma décision, je ne peux donc pas lui en vouloir…

    Réponse
    • Ellène

      Bonjour,
      Pour ma part, après une première rupture en novembre 2021, reprise de contact en mars, et 2ème rupture fin juillet, j’ai décidé de ne pas revenir.
      Mais j’ai fait en sorte que cela vienne de lui. Je n’avais pas le courage de fermer la porte, même si je savais qu’il le fallait. Trop peur de le perdre, car il est totalement dans le déni. Mais je sais aussi, qu’en restant, je ne l’aide pas à avancer. Et moi non plus.
      Mais j’ai foi en l’Univers, en Lui, en Moi, je sais qu’un jour on sera réunis.
      Courage !

      Réponse
      • Aventurier Introverti

        Bonjour Ellène,
        « Mais je sais aussi, qu’en restant, je ne l’aide pas à avancer. Et moi non plus. » : je trouve courageux de le reconnaître, et d’une certaine manière, je trouve ça beau ! En fait, je crois que c’est ça aussi le renoncement : en faire le choix par amour pour soi, mais aussi pour l’autre. Entre autres pour se permettre d’avancer sur des chemins différents.
        Merci pour ce partage !

        Réponse
  2. Millie

    C’est malheureusement votre vision des choses qui n’est pas tout à fait vrai! Tout ce qui est nous destinés trouveras le chemin vers nous. C’était peut être pas simplement votre fj

    Réponse
    • Aventurier Introverti

      Bonjour Millie,

      « Malheureusement » : non, ça n’a rien de malheureux, bien au contraire haha. Mais effectivement, il s’agit de ma vision et de mon expérience personnelle. Cela m’appartient. De même que votre vision vous appartient.

      Alors oui, ce n’est peut-être pas ma flamme jumelle, mais je ne vois pas de corrélation avec le renoncement. D’autant plus que, indépendamment du fait que je n’omets pas la possibilité qu’on se revoit et que l’on soit ensemble un jour ; au fond, ça n’a aucune importance : on ne vit pas à travers l’autre quel qu’il soit. Aussi, je ne crois pas que quelqu’un nous soit « destiné », car selon moi c’est le privé de sa liberté de vivre son propre chemin, tel qu’il l’entend. En fait, pour être honnête, j’y vois des attentes (celle d’un couple etc) et/ou une forme de possessivité (l’autre est à moi). Or je crois que personne ne nous appartient et que le bonheur se révèle en soi, et pas ailleurs. Mais là aussi, ce ne sont que mes croyances.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Poursuivre l’aventure…

L’empathie, clé du parcours Flammes Jumelles

L’empathie, clé du parcours Flammes Jumelles

L’empathie nous fait souvent défaut, non seulement à l’égard de notre flamme jumelle, mais aussi envers nous-même... et pourtant, elle est selon moi une clé essentielle pour atteindre l’épanouissement. ~ SOMMAIRE 1 - Pourquoi s'intéresser à l'empathie ?2 - L'égo au...

lire plus
Sous les ailes des guides de lumière

Sous les ailes des guides de lumière

J'ai toujours eu cette conviction profonde qu'il y avait quelque chose ou quelqu'un qui veillait sur moi. Ce que j'ai spontanément qualifié d'ange gardien. Mais sans réellement savoir ce dont il s'agissait vraiment, sans jamais adhérer à une religion quelle qu'elle...

lire plus