Qui suis je ?

Je suis Nicolas Peters, un introverti hypersensible en perpétuelle quête de soi et de son bonheur.

Né à Chambéry, en plein cœur de Savoie, je voue depuis toujours un amour sans pareil à nos montagnes.

J’ai fondé mon blog d’Aventures en Pleine Conscience dédiées aux introverti(e)s et hypersensibles en décembre 2017. D’abord sous le nom de « Soleil Bleu Méditation », mon blog est désormais intitulé « L’Aventurier Introverti » depuis janvier 2019.

Aventurier dans l’âme, poète à mes temps perdus, amant de la montagne, photographe et vidéaste… je suis avant tout un grand introverti de nature, pris de passion et de fascination pour l’introversion depuis bientôt 4 ans.

Cet intérêt s’exprime par diverses approches : à savoir comment elle s’appréhende sur le plan psychologique, comment elle est vécue au sein de nos sociétés contemporaines (du moins en France) et en connaissance de cause, comment on peut s’explorer en tant qu’introverti(e) et/ou hypersensible, afin d’atteindre l’épanouissement personnel.

Pour autant je ne suis pas psychologue, ni thérapeute (malgré mon intérêt grandissant pour ce domaine et en particulier la théorie jungienne). Mon blog se fonde avant tout sur mon expérience personnelle, ainsi que mes recherches, par l’exploration d’ouvrages, d’études psychologiques et documentations trouvées sur le net. En exemple, je peux citer l’énnéagramme, le MBTI et le site des métamorphoses.

Aussi j’aime me qualifier d’aventurier dans le sens où je ne prétends pas nécessairement apporter de solutions. En tant que tel, je partage mes expériences au travers de mes aventures ET mésaventures, dont j’espère vous pourrez tirer des bénéfices.

Bonne lecture et belle aventure ! 🙂

« La solitude est essentielle et pour certaines personnes, elle est l’air qu’elles respirent. »
SUSAN CAIN

À l’origine du blog ?

Une découverte de mon introversion suite à un passé nébuleux…

J’ai vécu la plus grande partie de ma jeunesse dans l’ignorance.

L’ignorance de ma nature, de mes forces et de mes faiblesses, de mes aspirations… de qui je suis, en fait. Sans que j’en ai conscience, cette ignorance constituait ma plus grande faiblesse et indéniablement une source de souffrance.

Je ne comprenais pas pourquoi j’étais tant en retrait, pourquoi il m’était si difficile de m’intégrer et de créer du lien, pourquoi j’étais anxieux socialement, mal à l’aise en groupe… Par conséquent, j’étais bien incapable de l’expliquer, de parler de moi, de me défendre et de m’affirmer comme tel.

Par ailleurs, au delà de l’ignorance, je me confrontais à la difficulté à vivre comme introverti et hypersensible dans un monde de bavard.

En primaire, j’étais un élève brillant, bien aimé et souvent qualifié d’intelligent. Je me souviens encore, au collège, quand j’ai été profondément percuté par ce bulletin de note où les enseignants me faisait soudain le reproche d’être « trop discret ». Trop discret… ? La discrétion relève de mon tempérament. Elle est innée. Avec le recul, je m’interroge. Comment peut-on adresser et ne serait-ce que songer un tant soit peu à formuler une telle remarque ? Car naturellement, je l’interprétais inconsciemment et spontanément comme tel : « Tu es trop comme tu es, soit quelqu’un d’autre. ».

Le système scolaire qui ne me correspondait plus, les attentes auxquelles je ne pouvais répondre, l’égarement, le sentiment d’être étranger à ce monde et diverses formes de harcèlement scolaire ont ébranlé ma confiance. Après quoi j’ai vécu avec un doute persistant quant à ma place dans ce monde qui parle tant. Il n’est clairement pas évident d’être solitaire dans une société où la solitude fait peur, et où on préfère les gens qui n’ont pas peur – justement – de s’exposer au feux des projecteurs.

Puis j’ai amplement progressé dans mon rapport à moi même, au monde et à autrui suite à la découverte de ma nature introvertie, via le blog de Julien Prest « Un monde pour les introvertis ». En un sens, c’est là que je suis devenu jeune vagabond en quête de soi, découvrant son premier trésor dans cette aventure des plus passionnantes !

La prise de conscience de mon tempérament introverti à elle seule m’a beaucoup aidé. En saisissant mes tendances comportementales et cognitives, j’ai appris à m’accepter comme je suis.

Dans la continuité, j’ai compris beaucoup de choses quant à mon passé et les difficultés toujours d’actualité en lisant Susan Cain et son livre « La Force des Discrets ». De cette première lecture est né mon intérêt pour d’autres ouvrages tels que « La force des introvertis » de Laurie Hawkes et « La revanche des Discrets » de Sophia Dembling. En ce sens et petit à petit, j’ai travaillé à révéler mes forces et à regagner ma confiance.

« La sensibilité n’est pas fragilité. C’est l’incapacité de rester superficiel. C’est aller toujours au fond. Dans les choses, dans les personnes, dans les émotions. »
SERENA SANTORELLI

Une sensibilité révélée au grand jour

Cette année 2019, c’est le livre d’Elaine N.Aron, « Hypersensibles, mieux se comprendre pour s’accepter », dont la dernière page m’a laissé bouleversé.

Je connaissais le terme d’Hypersensibilité dans les grandes lignes, pour m’y être reconnu, mais sans réellement savoir ce que ça signifiait. Alors que je percevais toutes mes relations et mon rapport au monde uniquement au travers de mon introversion (et de l’extraversion), cette nouvelle découverte a complètement élargi mon regard. En termes de connaissance de soi et des autres, ce sont de nouveaux horizons qui ont vu le jour.

L’introversion m’a aidé à cerner mon orientation en termes d’énergie. C’est à dire la manière avec laquelle je me ressource. Et pour ainsi dire, les rapports relationnels qui en découlent (plus qualitatifs que quantitatifs, par exemple). Ainsi que mon rapport à la solitude. L’hypersensibilité m’en apprend beaucoup sur mes émotions, mes sentiments, mes liens avec les autres également et évidemment mon rapport au monde (la recherche de la profondeur, de l’intensité…).

En somme, je pense avoir acquis une bonne connaissance de soi. Et bien que je continue de prospecter, de là est né l’envie de partager mon expérience afin d’aider tout introverti(e) et ou hypersensible qui rencontrerait des obstacles dans sa quête de l’épanouissement personnel.

Sans parler de toutes celles et ceux qui s’ignorent peut-être une nature introverti(e) et/ou hypersensible, et qui n’ont pas nécessairement conscience des influences ou des fondements même de notre société qui en dressent les embûches.

« Se transformer intérieurement en entrainant son esprit est la plus passionnante des aventures. Et c’est le véritable sens de la méditation. »
MATTHIEU RICARD

L’objectif de ce blog

En quête de l’épanouissement personnel

C’est mon initiation à la méditation de la pleine conscience qui m’a finalement insufflé l’envie de créer ce blog. Cela suite à ma lecture du livre de Christophe André, « Méditer jour après jour ».

En effet, la méditation est aussi une pratique qui nous sensibilise à l’altruisme. C’est pourquoi j’ai souhaité partager mes réflexions et expériences, plutôt que de me contenter de les conserver dans un journal intime. Avec ceux d’entre-vous qui seraient confrontés à des difficultés à vivre comme introverti ou hypersensible, dans l’objectif de surmonter les obstacles et tirer le meilleur de nous même.

De plus,  j’ai réalisé dans la pratique de la pleine conscience que certaines approches étaient tout particulièrement adaptées pour les préoccupations des introvertis, d’une part, et des hypersensibles d’autre part. Dans le sens où pratiquer cette méditation m’a procuré le sentiment intense et profond de renouer avec ma véritable de nature, de me reconnecter à ma sensibilité et d’éveiller mes sens.

Mais la méditation est bien souvent pensée pour un public large. Ainsi elle n’a pas pour vocation de répondre spécifiquement aux besoins des introvertis et/ou hypersensible. Mon premier souhait a donc consisté à approfondir les axes de méditations concernés sous un autre angle. C’est à dire à se les approprier pour répondre précisément aux difficultés des introvertis et/ou hypersensibles. D’où mes premiers articles très orientés sur la méditation.

Si mon blog s’est d’abord présenté comme un site de développement personnel, je préfère aujourd’hui parler « d’Aventures en Pleine Conscience ». Depuis janvier 2019, mon nouveau blog propose en ce sens davantage de contenus types réflexions personnelles, pensées positives, retours d’expériences et suggestions de pistes de développement personnel abordés en pleine conscience.

N’hésitez pas à me contacter ou à commenter mes publications. Si vous avez des questions, je me ferai un plaisir d’y répondre 🙂

Article mis à jour le 24 Novembre 2019.

Archives

Catégories

Articles récents

Ma gallerie Instagram