Hypersensible, comment vivre avec sa polarité ?

En tant qu’Hypersensible, on s’apparente un peu à notre chère planète bleue : en ce sens où on a deux pôles. Mais à la différence de la Terre, on ne peut pas vraiment affirmer avoir un équilibre entre les deux – du moins au premier abord.

Manifestement, notre réalité pourrait davantage être comparée à celle d’un aimant : il suffit que la moindre force, aussi infime soit elle, agisse sur l’une ou l’autre de nos extrêmes, pour que l’on bascule brusquement vers le pôle opposé ! L’aimant se retourne d’un seul coup, on a rien vu venir !

Pour cette seule raison, il n’est pas tous les jours facile d’être Hypersensible…

Comment vivre et cohabiter avec sa polarité sans perdre les pédales ?

La polarité au quotidien

Il y a des matins où je me sens confiant, prêt à surmonter toutes les épreuves quelle qu’en soit l’envergure. Sûr de moi, sans l’ombre d’un doute à l’horizon ; parfois même, éprouvant un sentiment de supériorité, je marche la tête haute. Et je m’en vais au boulot, conscient de toutes ses forces que j’ai révélé ces dernières années, au travers du développement personnel…

Le lendemain, jeme sens tout en engourdi, accablé par l’ennui, éreinté par la routine, usé par le temps… d’un air las, je pousse un soupir et me lève péniblement. Ma confiance en soi se résume à quelques particules de poussière… Je rumine, que je suis trop discret et réservé pour travailler dans la communication – les préjugés n’ont pas fini de nous causer du tort – que je suis seul, que la vie est fade, dépourvue d’intérêt…

D’un jour à l’autre, d’une heure à l’autre… parfois même, d’une minute à l’autre !

C’est le jour et la nuit.

C’est la POLARITÉ.

À une époque où l’introversion est tout aussi dévalorisée et assenée de jugements que l’Hypersensibilité, on se passerait bien de cette foutue polarité, pas vrai ?

Instaurer un équilibre par la méditation de la pleine conscience

À vrai dire, le souci n’est pas tant d’être POLAIRE, mais d’être SUJET à tout ce qui peut agir sur notre polarité et en ce sens, nous faire basculer d’un pôle à l’autre.

Un aimant, que personne ne touche, c’est un aimant à l’équilibre.

Il en va de même pour notre polarité.

Ainsi je suis le premier témoin des bénéfices de la méditation de la pleine conscience. Au vu d’un problème qui relève de l’ordre psychologique, la méditation, en tant qu’entrainement de l’esprit, ne peut-être que vertueuse selon moi.  Le travail sur soi aide à (r)établir l’équilibre de notre polarité.

En fait, j’en ai fait l’EXPÉRIENCE.

L’année dernière, j’ai beaucoup travaillé sur moi. Je méditais régulièrement. Je n’ai jamais été aussi épanoui de toute ma vie ! À un tel point que j’en venais presque à regretter de ne pas ressentir un peu de tristesse de temps en temps…

Cette année néanmoins, par manque de temps et par négligence de ma part – parce que méditer « c’est important, mais ce n’est jamais urgent », souligne Christophe André afin de nous faire réfléchir sur nos sens des priorités ; bref, cette année, je n’ai pas tardé à sombrer dans les ruminations. Puis à subir les incessantes oscillations de ma polarité.

De cette EXPÉRIENCE, j’en déduis que la méditation de la pleine conscience m’aide à LUTTER contre ces FORCES qui agissent sur notre aimant (LA POLARITÉ).

En soi, notre polarité est toujours là, quoi qu’il advienne. Mais un entrainement régulier nous aide à nous protéger contre tout ce qui peut la faire soudainement basculer : à cet exemple la fatigue, le jugement, la rumination… sont toutes des forces qui perturbent notre polarité. Lorsqu’on se sent mieux dans notre peau, plus calme, plus posé, et que l’on cohabite sereinement avec nos émotions, on est naturellement moins enclin aux caprices de notre polarité.

Accepter notre polarité comme une part de nous même

L’appréhension de notre polarité génère tout autant – voire peut-être plus encore – de souffrance que notre polarité elle même. En ce sens, ACCEPTER que l’on soit POLAIRE, c’est se libérer de la souffrance générée par l’apphension.

Je me suis beaucoup lamenter de ma polarité, d’autant plus que j’aime avoir une vie harmonieuse et fait d’équilibre. Je connais la difficulté de vivre avec une telle instabilité. Je m’en suis beaucoup lamenté, et consciemment, qui plus est ! Un peu comme le dépressif qui ingurgite excessivement de l’alcool alors qu’il sait pertinemment qu’il noie le problème plus qu’autre chose…

Concrètement, ACCEPTER sa POLARITÉ, c’est se dire : « okay, c’est comme ça, je ne peux pas le contrôler, c’est iné… » et c’est faire preuve de LUCIDITÉ et d’OPTIMISME, dans le sens où la polarité ne se résume pas à la tristesse : « okay, par moment j’ai des bas, mais il y a aussi des HAUTS ! ».

Après la pluie, vient le beau temps.
Tous nos états sont éphémères.
Il n’y a aucune fatalité, ni aucune émotion qui puisse nous conquérir éternellement.
Un moment de tristesse ?
Pas grave, c’est passager. Ça finira bien par passer !

«  Je trouve de l’espoir dans le plus sombre des jours, et me concentre sur le plus brillant. »
Dalaï-Lama

Est-ce que vous vous sentez concerné par la polarité ? Quel rapport entretenez-vous avec cette dernière ? Comment cohabitez-vous avec elle ?

Dîtes le moi en commentaire !

Archives

Catégories

Articles récents

Ma gallerie Instagram

Par |2019-08-27T21:27:08+01:00août 21st, 2019|Hypersensibilité|0 Commentaires

Au sujet de l'auteur

Je suis Nicolas, un introverti hypersensible en perpétuelle quête de soi et de son bonheur.🌱 J’ai amplement progressé suite à la découverte de ma nature introvertie, puis de mon hypersensibilité ; après de nombreuses années en amont à surmonter un manque de confiance en soi et à m'interroger sur ma "différence". Mais depuis 4 ans maintenant que je me passionne pour le connaissance de soi et des autres, depuis 2 ans que je pratique la méditation de la pleine conscience et me ressource en montagne, je n'ai jamais été aussi épanoui ! C’est pourquoi je vous partage ici mes aventures dans une optique de développement personnel, inspirée de ma pratique de la pleine conscience et de mon lien étroit à la montagne, afin de tirer le meilleur de nous même :)

Laisser un commentaire

Résoudre : *
29 × 8 =