« Je suis une personne simple »… ou pas ?

Je reste toujours perplexe face à ces personnes qui se disent «simples». Nos personnalités ne sont-elles pas que trop complexes et singulières pour se conformer à la simplicité ?

De même, moi qui me connait très bien au vu de mon intérêt pour la connaissance de soi, j’ai toujours clairement perçu un manque de lucidité en celles et ceux qui ont pu me décrire comme «une personne simple». Soit dit en passant, ces connaissances qui peuvent nous qualifier de «personne simple» sont rarement celles qui nous connaissent le mieux.

Bien entendu, il n’est pas improbable de se reconnaître comme une personne simple 😉 Je crois d’ailleurs que ce blog en résume bien ce que cela peut signifier.

Néanmoins, d’expérience et par observation, je constate que cette appréhension témoigne parfois, en réalité, d’un manque de connaissance de soi – ou de l’autre. D’où l’intérêt de cet article. À savoir développer sa connaissance de soi, dont je suis certain est une voie vers le développement personnel 🙂

Le témoin d’une méconnaissance de soi

On entend souvent des gens se présenter comme des personnes simples.

Depuis quelque temps que j’expérimente les sites de rencontre, par exemple, je ne compte pas le nombre de profils qui se contentent d’un «je suis une personne simple.». Cela étant souvent suivi, curieusement 😉, par : «je ne sais pas comment me décrire.». Cette autre phrase démontre certainement à elle seule que la personne concernée ne se connait pas suffisamment.

Aussi, d’après mon observation, il s’agit souvent de jeunes personnes. Voire de très jeunes personnes. Par conséquent, on peut probablement supposer qu’elles se connaissent mal. Ce qui est tout à fait normal, car après tout je suis passé par là, moi aussi :p.

En ce qui me concerne, je serais néanmoins capable de rédiger un roman ne serait-ce que pour me décrire ! Et sans employer une seule fois l’adjectif «simple» !

Alors si vous pensez être une personne simple, je vous invite à vous interroger sur vous et ce qui vous démarque des autres 😉

Aussi, posez-vous la question : est-ce que je comprends ce que cela signifie, dans quel cas je pense vraiment y correspondre ? Autrement, n’existe-t-il pas en ma personnalité une singularité qui contraste avec l’idée de simplicité ?

Quand la simplicité repose dans notre perception des choses

Je pense qu’il peut-être naïf de se décrire soi même ou un autre comme quelqu’un de simple, dans le sens qu’il s’agirait d’une représentation simplifiée de la réalité. C’est à dire d’une représentation qui se contenterait simplement – c’est le cas de le dire – de décrire la réalité en surface et de la survoler dans son analyse. Plutôt que de prendre le temps de la considérer dans son intégralité.

Bien entendu, cela n’appartient qu’à moi et à la façon dont j’appréhende la simplicité. Car après tout, c’est un mot auquel on peut attribuer de nombreux sens. Mais certains d’entre-eux m’interrogent tout particulièrement : une personne à l’esprit simple, qui ne recherche pas beaucoup à comprendre les choses ou à les approfondir, qui aime des choses simples, qui ne fait pas dans la complication, qui manifeste peu de subtilité…

Toutes ces définitions me semblent relativement paradoxales à l’égard de la naturelle complexité de l’être humain. Du moins, je doute que l’on puisse se résumer par ce seul adjectif sans témoigner d’un manque de connaissance de soi.

L’être humain est incroyablement complexe

En effet, je suis convaincu qu’on ne connait que trop bien la complexité de l’être humain – ne serait-ce qu’en termes de personnalité – pour affirmer un tant soit peu d’une personne, quelle qu’elle soit, qu’elle est simple.

En fait, c’est la première raison qui me laisse perplexe. En effet, depuis 4 ans maintenant que je me passionne pour l’introversion, je peux affirmer que cette notion à ELLE SEULE, se caractérise par une complexité qui dépasse presque l’entendement. Ne serait-ce que pour le fait qu’elle implique une notion de degré (personne n’est 100% introverti ou 100% extraverti) et que, en ce sens, nous témoignons de tendances comportementales et cognitives assez imprévisibles. Or elle est le socle même de notre identité.

Aussi, vient s’ajouter à notre identité un parcours de vie, un vécu, des cultures, des normes, une éducation, un environnement de vie, des traits de personnalités, des caractères, des gênes uniques en leur genre, un tempéramenténormément de critères qui font notre singularité !

C’est pourquoi je crois que tout être humain est la combinaison d’un tel nombre de facteurs et hasards de la vie qu’il est trop complexe pour être résumé par «il/elle est une personne simple». Nul doute que nous avons tous des goûts, des intérêts, des objectifs, des valeurs, des rêves… relativement différents ou du moins nuancés, et en un sens subtils. Et notre nuance se démarque dès lors que l’on tend à affirmer notre identité avec l’âge. Je ne connais pas deux personnes dîtes «simples» qui se ressemblent pour autant.

En ce sens, je pense que c’est témoigner d’un manque de connaissance de soi ou de l’autre. En somme, je pense que, aujourd’hui, nous sommes trop bien renseignés sur la complexité humaine pour dire que quelqu’un est simple.

Nos goûts ne nous définissent pas

Bien entendu, on peut aimer des choses simples, si c’est cela qu’on entend par «être simple». Mais cela ne fait pas de nous des personnes simples pour autant ! De même que l’on peut aimer les sujets psychologiques sans être psychologue…

Mais là encore, est ce qu’on peut vraiment affirmer qu’il existe des choses simples ? Il y a beaucoup de choses jugées banales, notamment pour cause de simplicité.. et pourtant, si on fait abstraction de ce jugement et qu’on s’y attarde, on peut y voir de la beauté !

La simplicité ne serait-elle pas une notion subjective ?

Quand la simplicité dissimule un jugement

C’est assurément facile d’affirmer que quelqu’un est simple. Parce que c’est plus difficile de s’y attarder pour apprendre à le connaître et voir au delà des apparences 😉 Un peu comme le jugement, en fait.

En ce sens il suffirait de décréter que quelqu’un est simple et le tour est joué. Pas besoin de chercher à comprendre…

Aussi, soyez prudent à ne pas vous juger vous même et à discerner une réelle observation d’un jugement. Notamment si la description provient d’une personne tiers. D’expérience, je constate qu’une personne qui nous juge simple peut-être malveillante. Dans le sens où cela lui permet de se valoriser. Il peut aussi s’agir de quelqu’un de maladroit, par manque de lucidité…

Mes conseils pour développer sa connaissance de soi

Peut-être que vous considérer comme une personne simple ne vous pose pas de problème. Peut-être que cela a réellement un sens pour vous. Dans ce cas, tant mieux pour vous 🙂

Si néanmoins vous avez davantage le sentiment de vous être attribué une étiquette, sans jamais vraiment y avoir réfléchi, alors peut-être que vous gagneriez à développer votre connaissance de soi. 😉

Aussi, voici quelques conseils pour apprendre à mieux vous connaître et être capable de vous présenter de manière plus intéressante :

  • De nouveau, posez-vous la question : est-ce que je comprends ce que signifie « être une personne simple » et si oui, est-ce que je pense vraiment y correspondre ? Autrement, n’existe-t-il pas en ma personnalité une singularité qui contraste avec l’idée de simplicité ?
  • Demandez à des personnes de confiance de vous décrire.
  • Listez vos passions et vos loisirs. Pour chacun d’entre-eux, demandez-vous ce qui vous passionne plus précisément. Cela peut faire ressortir des subtilités/nuances de votre personnalité 😉
  • Faites des tests élaborés, tels que le test des 16 personnalités (MBTI).

Pensez-vous pouvoir vous qualifier de personne simple ? Cet article vous a t-il été utile ?

En ce qui me concerne, à présent que je me connais bien et malgré qu’on ai pu me qualifier de personne simple, on me relève souvent que je me démarque nettement par ma personnalité. À vrai dire, je rencontre rarement des personnes qui partagent mes passions telles qu’elles sont nuancées 😉

Dîtes le moi en commentaire ! 😉

Archives

Catégories

Articles récents

Ma gallerie Instagram

Par |2019-02-19T20:29:04+01:00février 18th, 2019|Méditation|0 Commentaires

Au sujet de l'auteur

Je suis Nicolas Peters, un introverti hypersensible en quête de soi et de notre bonheur ! J’ai amplement progressé suite à la découverte de ma nature introvertie, puis de mon hypersensibilité, après des années à surmonter un manque de confiance en moi. À présent je pratique la méditation et j’ai envie de vous aider. C’est pourquoi je vous partage mes méditations que je destine aux introvertis et aux hypersensibles afin de tirer le meilleur de vous même : voir mon blog aventurier-introverti.fr :)

Laisser un commentaire

Résoudre : *
6 × 21 =