Les sages paroles de Maître Oogway

« Hier c’est de l’histoire, demain est un mystère, et aujourd’hui c’est un cadeau… Voilà pourquoi ils appellent cela le présent. » nous éclaire Maître Oogway de ses sages paroles, sacré personnage du célèbre animé Kung Fu Panda !

Comme quoi, il est possible de pratiquer la méditation tout en se distrayant d’un bon animé :p Bon, je plaisante, mais le proverbe est très inspirant et nous allons méditer à son sujet autour de ses trois composantes : passé, futur… et présent.

L’objectif de cette méditation est de se défaire de l’emprise du passé et de la préoccupation du futur, en vue de savourer pleinement l’instant présent, qui a tant à nous offrir !

« Se relier à ce qui est là, ici et maintenant, va nous permettre d’augmenter notre présence à ce qui est agréable et de répondre avec justesse à ce qui est douloureux. »

Christophe André – L’instant présent

Méditation

Oogway-peach-tree1

Le passé est enclin à la mélancolie et la nostalgie. Le passé est empreint de regrets qui aboutissent à d’interminables ruminations. Le futur, quant à lui, nous préoccupe vivement parce que l’inconnu fait peur. Nous craignons ce qui va arriver ou pas… En attendant, le présent nous file entre les doigts sans que nous sachions en profiter.

Pour commencer, je vous laisse vous affaisser confortablement dans votre fauteuil, ou du moins adopter votre posture favorite.

Si cela peut vous aider, fermez les yeux.

Prenez conscience de votre souffle.

Focalisez votre attention sur votre respiration.

Observez la, sans nécessairement rechercher à la modifier…

Faîtes cela aussi longtemps que nécessaire, afin de vous concentrer, jusqu’à ce que vous vous sentiez disposé à la méditation.

~

kung_fu16

Hier c’est de l’histoire

Le passé est souvent la source de nos ruminations.

Un évènement ne s’est peut-être pas déroulé comme nous l’aurions souhaité.

Cela arrive souvent.

C’est normal, cela fait partie de la vie : nous ne pouvons pas tout contrôler.

Mais nous ne cessons d’y repenser, encore et encore, et de nous répéter sans cesse « je n’aurais pas dû faire ça… », « il aurait fallu que je dise ça ou que je fasse telle chose… ».

Nous sommes ainsi empli de regret et nous imaginons sans cesse quel aurait été le scénario idéal.

Cela arrive souvent.

Notamment lorsque l’on est introverti(e) et/ou hypersensible et que l’on tend parfois à être susceptible, ou du moins à être très attentif à ce que l’on dit sur nous ou à ce que l’on renvoie de nous.

Il suffit alors que nous ayons eu l’impression de passer pour un idiot à l’occasion d’un débat ou d’avoir été ridicule lors d’une soirée pour ne plus en dormir.

Beaucoup d’entre nous aimerait probablement posséder cet objet en forme de sablier, le « retourneur de temps », à l’aide duquel harry potter et ses amis remédient à certains évènements dramatiques.

Mais bien évidemment, un tel objet n’existe pas et nous n’en serions pas là si nous avions la possibilité de remonter le temps 😉

Alors à quoi bon se ressasser sans cesse les mêmes scenarios ?

Le temps nous file entre les doigts à l’image du sable et nous ne faisons rien pour en conserver ne serait-ce que quelques grains.

Pourtant, ruminer ne changera rien à cet évènement que nous aurions souhaité remodeler.

Quand bien même nous parvenons à concevoir le scénario idéal et les répliques parfaites que nous aurions pu employer, qu’est-ce que cela peut bien y changer ?

Rien du tout, bien entendu.

Nous nous faisons du mal plus qu’autre chose à vouloir changer le passé, et cela ne nous aide pas, pas même à trouver des solutions si jamais un tel évènement devait se reproduire.

Vivre, c’est vivre l’instant présent.

Alors oubliez tous les évènements passés qui vous préoccupent :

C’est de l’histoire !

Ruminer un passé douloureux ne vous aidera pas à être heureux.

Regardez de l’avant et faites tout ce qui est en votre possible pour être heureux et apprécier l’instant présent.

Bien entendu, vous pouvez trouver votre bonheur dans le passé.

Voici quelques conseils :

> Préférez vous remémorer les bons souvenirs, ceux qui sont emplis de joie.

> Tirez des leçons de vos éventuelles erreurs et échecs, mais ne vous lamentez pas.

> Si un évènement s’est mal déroulé, réfléchissez à ce que vous pourriez faire à une prochaine occasion, plutôt que de vous focaliser sur la tragédie.

> Ne soyez pas triste de ce qui n’est plus, soyez heureux de ce qui a été !

~

oogway fleurs

Demain est un mystère

Si vous êtes introverti(e) comme moi, vous avez peut-être cette tendance à vouloir tout planifier à l’avance.

C’est normal !

Quand on est introverti(e), on aime savoir ce qui nous attend et être bien préparé.

Or le futur est par définition fait d’inconnu. Alors nous pouvons nous préparer autant que possible, nous sommes dans l’incapacité de savoir à la précision ce qui va ce passer.

Mais notre fâcheuse tendance entêtée à vouloir à tout prix programmer, organiser et planifier à l’avance ne nous est pas toujours favorable.

Nous consacrons beaucoup de temps et d’énergie qui ne nous seront pas nécessairement rendus en retour.

Peut-être même que demain ne se déroulera pas du tout comme nous l’avions prévu. Ainsi nos anticipations auront été vaines.

Beaucoup de temps et d’énergie en somme que nous égarons dans le présent.

Un temps précieux qui aurait pu bénéficié à un instant éphémère qui appartiendra au passé avant que nous ayons eu le temps d’en tirer quoi que ce soit.

Il est essentiel, parfois, de savoir se défaire de toutes nos pensées sur la journée de demain pour nous tourner vers l’instant présent.

Demain, il sera trop tard pour savourer la glace qui nous aura fondu entre les mains !

Alors ne tardons pas davantage et apprenons à dire stop, à lâcher prise, et à laisser le futur au hasard.

Qui vivra verra, et vivre, c’est vivre le présent 🙂

Si l’anticipation peut-être judicieuse et la préparation d’un long voyage indispensable, ne les confondez pas avec les planifications qui vous privent du présent.

~

OogwayPeachTree

Et aujourd’hui c’est un cadeau… Voilà pourquoi ils appellent cela le présent.

L’instant présent à tant à nous offrir.

Notre société hyper active nous pousse probablement à l’empressement.

Tandis que le monde du travail nous incite à l’anticipation, l’organisation préventive, la planification…

De temps en temps, sachons dire stop à tout cela.

Apprenons à nous poser et à nous détendre, dans l’optique de nous ouvrir à l’instant présent.

Apprécions pleinement ce que nous offre le présent.

Si nous sommes entouré d’êtres qui nous sont chers et nous rendent heureux, prenons le temps de nous dire : « Je suis heureux de partager un moment avec eux », « C’est vraiment un moment merveilleux ! ».

Si nous nous consacrons à une activité qui nous fait plaisir, plutôt que de penser « Je n’ai pas beaucoup de temps » ou « J’aimerais pouvoir faire ça plus souvent… » apprenons à l’apprécier pleinement et préférons penser : « Cela me rend vraiment heureux ! », « Là, maintenant, je fais quelque chose qui me plait vraiment ».

Le présent est d’autant plus précieux qu’il est éphémère, alors apprenons à le savourer pleinement et à nous réjouir de ce qu’il nous offre.

Plutôt que de se soucier de sa fragilité et de sa pérennité – ce qui ne nous permet pas d’en profiter et nous exposera inévitablement au regret de ne pas avoir su l’apprécier – considérons la chance qui s’offre à nous et délectons nous autant que possible du présent !

Car ne l’oubliez pas :

« Vivre, c’est vivre l’instant présent. »

Comment avez-vous vécu ce moment avec Maître Oogway ?

Dîtes le moi en commentaire 😉

Archives

Catégories

Articles récents

Ma gallerie Instagram

Par |2019-01-12T18:43:25+01:00février 8th, 2018|Méditation|3 Commentaires

Au sujet de l'auteur

Je suis Nicolas, un introverti hypersensible en perpétuelle quête de soi et de son bonheur.🌱 J’ai amplement progressé suite à la découverte de ma nature introvertie, puis de mon hypersensibilité ; après de nombreuses années en amont à surmonter un manque de confiance en soi et à m'interroger sur ma "différence". Mais depuis 4 ans maintenant que je me passionne pour le connaissance de soi et des autres, depuis 2 ans que je pratique la méditation de la pleine conscience et me ressource en montagne, je n'ai jamais été aussi épanoui ! C’est pourquoi je vous partage ici mes aventures dans une optique de développement personnel, inspirée de ma pratique de la pleine conscience et de mon lien étroit à la montagne, afin de tirer le meilleur de nous même :)

3 Commentaires

  1. Ywan Cooper 8 février 2018 at 17 h 52 min - Reply

    En parlant de distraction et de film… Certains de mes films préférés me mettent dans un état émotionnel… assez perché. Je m’y sens bien et c’est bien pour ça que je les adore, mais je me suis souvent demandé si les voir et les revoir me faisait plus de bien que de mal tellement je suis sur un nuage après un visionnage, au point d’envoyer ch*** le monde entier et de n’avoir rien envie de faire d’autre, à part peut-être voir le film une deuxième fois de suite… Ce que j’évite toujours pour ne pas l’user.

    • Ywan Cooper 8 février 2018 at 17 h 53 min - Reply

      (J’espère que ce n’est pas trop abstrait tel quel et que tu sauras quoi me dire ;-p )

    • L'Aventurier Introverti 8 février 2018 at 18 h 47 min - Reply

      Bonjour Yvan 🙂

      Je comprends très bien l’état émotionnel dont tu parles. Cela décrit probablement notre évasion dans nos pensées, qui est telle que nous éprouvons un confort dont nous ne voulons plus nous séparer. Je ressens cela, moi aussi, parfois. J’ai comme le sentiment que des nuages emplissent mon esprit. Le confort ressenti est tel que nous avons tendance à le rechercher à tout prix, quitte à nous rerfermer sur nous même et à ingorer le reste du monde.

      Aujourd’hui, j’y suis beaucoup moins exposé, car j’ai conscience que cela n’est pas bon pour mes relations à autrui, sans parler du fait que je demeure dans la passivité. Oui, je crois qu’il s’agit de prendre conscience des dangers auxquels on s’expose et de trouver un juste équilibre. Parfois, nous laisser volontier envahir par cette sensation agréable afin de nous détendre, mais pas trop, juste un peu. La plupart du temps, il vaut mieux descendre de nos nuages pour mettre les deux pieds sur terre et réaliser des choses, partager du temps avec nos proches…

      On trouve bien plus de bonheur à solliciter notre créativité, à nous consacrer à des activités productives et intellectuelles, à cultiver nos connaissances et à échanger des discussions profondes avec ceux que nous aimons… 🙂

Laisser un commentaire

Résoudre : *
25 × 21 =