Voici un article pas comme les autres ! Cette fois-ci, il ne s’agit pas de méditer, mais de vous exposer mon premier projet de court-métrage 😀

À vrai dire, il y a longtemps que je songe à écrire un scénario au sujet de l’introversion. Mais une première tentative est décédée avec la chute mortelle de mon disque dur externe xD La bonne nouvelle, après le découragement qui a suivi, c’est que j’ai retrouvé la motivation et que j’ai bien l’intention de repartir de plus belle !

Finalement, ce n’est pas plus mal comme ça. Parfois, se confronter de nouveau à une feuille blanche permet de repartir sur de meilleures bases 😉

Un film sur l’introversion ?

C’est bien beau de vouloir faire un film sur l’introversion, mais on pourrait aborder le sujet de milles et une façon !

D’ailleurs, c’est l’une des raisons pour lesquelles je sais déjà que j’en ferai beaucoup d’autres à ce propos :p

Et justement, si l’envie d’écrire sur l’introversion s’est manifesté de manière très naturelle, déterminer précisément l’orientation du film n’a pas été une mince affaire !

Alors par où commencer ? Puis je me suis dit… pourquoi ne pas débuter, tout simplement, par le commencement ? C’est à dire à ce jour où on prend conscience de notre introversion ?

Après tout, c’est à partir de là que tout a commencé pour moi. Un gain de confiance en moi, une meilleure connaissance de moi même, la création de mon blog…

Ainsi, mon projet a pour thème : « la découverte de sa nature introvertie ».

Un jeune introverti en quête de soi.

L’histoire que je souhaite raconter est celle d’Antoine, un jeune introverti qui se cherche beaucoup et ne comprend pas son tempérament, en vue des tendances extraverties de la société.

Mon synopsis dont voici un premier jet résume assez bien le film :

Antoine ignore tout de sa nature introvertie, profondément ancrée en lui. L’ombre de sa méconnaissance le tourmente. Il s’interroge sur sa tendance à la solitude et son besoin naturel d’évasion, dans un monde qui prône la vie de groupe et le bavardage. Le sentiment d’étrangeté qui en découle le préoccupe vivement. Antoine est persuadé qu’il est né sur une autre planète…
Le jeune introverti se consacre alors à une longue introspection, dont il conserve le cheminement dans son journal intime. Finalement, son introversion se révèle et il réalise ses forces et besoins naturels. Délivré de sa noirceur, Antoine s’accepte enfin tel qu’il est.
Le bonheur n’est plus très loin.

En somme, l’idée est d’illustrer un jeune homme introverti confronté aux problématiques actuelles. Celles que l’on peut rencontrer au sein de notre société « extravertie ». Jusqu’à ce qu’il réalise son introversion et prenne conscience de tout cela.

Ce premier court-métrage devrait -je le souhaite ^^ – contenir plus d’une référence, notamment au blog « Le monde des introvertis », à qui je dois ma prise de conscience de ma nature introvertie, puis à de fameux ouvrages tels que « La force des Discrets » de Susan Cain.

Antoine devra par ailleurs se mesurer à une sœur et un père très extravertis. Sans parler de certains comportements au sein de son Lycée. Tandis que sa mère – se donnant des airs d’extravertie – sera là pour le soutenir sans qu’il est conscience qu’elle est introvertie tout comme lui… Bref, j’ai plus d’une idée en termes d’enjeux et d’obstacles, je vous en dis plus à une prochaine occasion !

Une intention née d’une expérience de vie.

Il y a deux ans de cela, je me familiarise avec la notion d’introversion et je réalise que je suis moi même clairement introverti.

En réalité, c’est plus qu’une simple découverte ! C’est une véritable révélation qui bouleverse complètement mon rapport au monde et à moi même. À partir de là, je développe amplement ma connaissance de soi et, depuis, je ne cesse de me passionner pour le sujet.

Mais avant d’en arriver là – j’en parle un peu en certains recoins de mon blog – j’ai vécu tout une période de ma vie difficile. Cela en conséquence de mes interrogations sur mon tempérament. Ainsi que de mes doutes quant à ma place dans un monde qui parle tant. J’ai longtemps rencontré de nombreuses difficultés, notamment en termes d’intégration et de confiance en soi. À l’instar d’Antoine, je me suis souvent demandé si je n’étais pas né sur une autre planète …

« Susan Cain est une introvertie. Elle raconte dans sa conférence qu’elle a souffert enfant de s’entendre dire que son attitude calme et réservée n’était pas la « bonne » façon d’être.  »

Je pense que l’on hérite beaucoup de la « culture de la personnalité » que révèle Susan Cain, d’un point de vue américain, dans son fameux livre « La force des Discrets ». En fait, il y a beaucoup de bêtises qui jaillissent de la société américaine avant d’atterrir en Europe… Bref, autrement dit, je suis convaincu que notre société, avec toutes ses normes et sa culture, présente des tendances clairement extraverties. C’est ce qui explique, entre autres, selon moi, les obstacles auxquels on peut être confronté lorsqu’on s’avère introverti(e).

Ainsi, à présent que j’ai exploré mon introversion et que j’ai élucider ma part d’ombre, j’ai le souhait – que j’imagine ambitieux –  de témoigner d’une expérience de vie. De révéler à d’éventuels introvertis une nature qu’ils pourraient s’ignorer. Et, plus que tout, de rappeler à chacun que l’on est tous né sur la même planète. Mais que certains d’entre nous (entre un tiers et la moitié de la population) naissent simplement plus introvertis que les autres.

Alors, qu’en pensez-vous ? Est-ce que le sujet vous inspire ? Qu’est-ce que la découverte de votre nature introvertie représente pour vous ? Auriez-vous des suggestions à me faire ? Qu’est-ce que vous aimeriez savoir pour le prochain article ?

Dîtes le moi en commentaire ! 😉

Archives

Catégories

Articles récents

Ma gallerie Instagram